Orange Mécanique (L')

Éditeur ROBERT LAFFONT
Collection : Pavillons poche

Papier ISBN: 9782221108499 Non disponible. 14.95$

OEuvre prémonitoire s'il en fut, ce roman d'Anthony Burgess, paru en 1962, a pour cadre un monde futuriste furieusement proche du nôtre. Son héros, le jeune Alex, s'ingénie à commettre le mal sans le moindre remords : en compagnie de sesdrougs, il se livre à la bastonnade, au viol et à la torture au son d'une musique classique censée apporter la sérénité de l'âme. Incarcéré à la suite d'un hold-up raté, il subit un traitement chimique qui le rend allergique à toute forme de violence. À sa sortie, devenu doux comme un agneau, il endure les avanies que lui infligent les anciens membres de sa horde dont certains sont passés du côté du service d'ordre, avant d'être recueilli par une de ses victimes... Tout le génie de Burgess éclate dans ce livre sans équivalent, entre roman d'anticipation et conte philosophique, qui s'interroge avec autant d'humour que de lucidité sur la violence, le mal, et la question du libre arbitre. Burgess, qui fut linguiste et compositeur avant de devenir romancier, réussit en outre le prodige d'inventer une langue, le nasdat, dans laquelle son héros et narrateur Alex raconte sa propre histoire. «Je ne connais aucun écrivain qui soit allé si loin avec le langage», commentera William S. Burroughs. L'Orange mécanique assurera, avec un petit coup de pouce de Stanley Kubrick, la célébrité mondiale à son auteur.

Mentionné dans ces thématiques

Les libraires vous invitent à consulter

Orange mécanique : théâtre

Par publié le

En tout cas, tenez-vous-le pour dit, il y aura violence et nudité. Ces jours-ci, à l’Olympia de Montréal et à l’Impérial de Québec entre autres, on pourra assister à la pièce de théâtre adapté du roman Orange mécanique où l’on devra se confronter aux questions si importantes du libre-arbitre, de la violence, de l'emprise qu'exerce sur nous la société de consommation. « Quand un Homme cesse de choisir, il cesse d'être un Homme », dit l’aumônier dans Orange mécanique. Toujours pertinentes sont les

Panurge était-il Québécois?

Par publié le

Rabelais fait rigoler quand il montre comment Panurge s’est servi du suivisme des moutons pour les noyer tous : il en a expédié un par-dessus bord et les autres ont suivi avec enthousiasme. En survolant l’histoire du Québec, on peut se demander si la même astuce ne produirait pas les mêmes résultats chez nous aujourd’hui. Après tout, une certaine radio a osé un slogan que Panurge aurait adoré : « Tout le monde le fait, fais-le donc! » Chose certaine, nos campagnes électorales démontrent notre pr

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres