Poèmes épars

Éditeur DE L'HEXAGONE
Collection : Appel des mots (l')
Paru le

Pas en stock.

Je le pense : ce monde a peu de réalité je suis fait des trous noirs de l'univers Parfois quelquefois, en quelque lieu d'un paysage bouge une splendeur devant soi qui repose là dans sa migration et l'amertume d'être un homme se dissipeVoici rassemblés, pour la première fois, dans une édition préparée par Marie-Andrée Beaudet et Pierre Nepveu, des poèmes que Gaston Miron a écrits entre 1947 et 1995 et qu'il a publiés pour la plupart dans des revues et des anthologies. La quête de la «femme sans fin», l'angoisse des lointains, le souci du pays et de l'héritage : hors de L'homme rapaillé, c'est le poète semblable à lui-même et pourtant toujours inépuisablement neuf.

Les libraires vous invitent à consulter

Miron : l'homme au centre du monde

Par publié le

Au Québec, nous avons l’occasion ces temps-ci de revoir, réentendre et revivre Gaston Miron, l’un sinon le plus important poète que le Québec ait connu, à travers le film si bien nommé Miron : un homme revenu d’en dehors du monde. Miron, ce grand cheval qui était de toutes les batailles, est l’exemple même que la poésie renferme en son sein plus que de vagues utopies, mais qu’elle peut aussi aiguillonner l’envie de tenter le tout pour le tout pour exister tel que l’on est, faisant de la parole m

Les poètes en musique

Par publié le

On parle assez souvent des livres qui font l’objet d’adaptations cinématographiques mais on aborde plus rarement les adaptations musicales. Pourtant, plusieurs chanteurs sont inspirés par des poètes, ne nommons au Québec que Chloé Sainte-Marie qui a chanté Gaston Miron et bien d’autres, Yann Perreault qui a mis des airs sur les poèmes de Claude Péloquin et Thomas Hellman qui a porté en musique les mots de Roland Giguère. Et justement, sort aujourd’hui chez les disquaires le deuxième album du Qu

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres